Parler occultement ou parler de l'occulte?

Par Gaétan Dubé

 

 

Il existe une différence très marquée entre ces deux affirmations. La première s’appuie sur un réservoir de mémoire spirituelle historique véhiculée à travers un égo inconscient  de sa relation avec des plans communicateurs. Ces communications s'établissent via  un mental fusionné à un libre-arbitre qui constitue le tapis rouge du mensonge cosmique. L’être vivant cette condition avec l’invisible, vit d’une façon expérientielle et karmique même s'il a l'impression de toucher un absolu libérateur. Englobé subtilement, il parle occultement de la vie et ne parle pas de l’occulte, car ce même occulte l’infuse de formes-pensées qu’il croit siennes. Involutionnairement parlant, cette situation est évidemment normale,   car elle fait partie d’une progression des corps de l’homme à travers le temps. L’aura de mystère qui entoure le monde de l’invisible magnétise un nombre croissant d’individus qui cherchent à combler une solitude existentielle en cette fin de cycle. Remarquez qu’à la fin d’un cycle, les facteurs de déstabilisation sont légion via la récupération de prophéties (terrorisme psychologique) de toutes sortes qui créent un vent de déstabilisation de l’équilibre entre le mental et l’émotif des individus trop sensibles. Les forces retardataires sont de vrais capitalistes; ils récupèrent tout. Mais, tôt ou tard, ils vivront eux aussi leur « crash » quand des hommes pourront, à partir de leur centre, mettre au jour leurs allées et venues dans leur mental.

 

C’est à ce moment que nous commencerons à parler de l’occulte et non occultement. Avec le temps, le mot « occulte » disparaîtra du langage pour faire place à l'investigation concrète de la vie par la parole et en interface avec d’autres personnes.  Partant du fait que la pensée est communication, l’individu abordera la vie d’une façon totalement différente; il ne sera plus intéressé à la connaissance comme telle, mais il investiguera la vie à partir de son propre centre de volonté, d’amour et d’intelligence en évolution. Avec le temps, une autorité interne non psychologique tiendra lieu de filtre. À ses yeux, la connaissance perdra de son lustre et mettra ainsi en déroute les plans communicateurs retardataires. Le retrait  de ces forces retardataires de son mental  créera  un vide psychologique temporaire. Ce vide permettra la création d’un espace psychique qui l'alignera dans une direction de vie au lieu d'un sens à la vie autrefois fondé sur un espoir spirituel et trafiqué de toutes pièces pour le garder en laisse à travers son libre-arbitre utilisé comme cheval de Troie.

 

Parler occultement de la vie prendra clairement une expansion proportionnelle à l’anxiété existentielle provoquée par des facteurs de déstabilisation.

 

Retrouver en soi un terrain psychique calme et non psychologique sera primordial. Si on a soif, on s’abreuvera de son énergie. Petit à petit, des alliances réelles se créeront à gauche et à droite et formeront graduellement un réseau de dé-occultation de la vie. Rien n’est parfait pour l’instant et, de toute façon, la perfection n’est qu’un faux diamant qui aveugle l’homme qui croit.

 

 

 29 juin 2009

 

 

dubegaetan@videotron.ca

Skype: odyssee57