Intéressant..

 

…. «Pour conclure, il y a quatre exigences pour l’avènement de la nouvelle physique de 2061.

Premièrement, nous devons reconnaître l’Univers comme un sous-système d’une méta-réalité de structures d’informations, tout est structure d’informations et tout est simultané. Je ne parle pas d’une base de données,  je ne parle pas de notre technologie brute actuelle, c’est quelques chose d’évidemment beaucoup plus gros, beaucoup plus complexe, mais vous saisissez l’idée.

Nous devrions reconnaître les dimensions comme un artefact culturel : nous créons des dimensions parce que nous avons de petites bibliothèques et que nous avons besoin de x, y et z, mais nous n’en avons pas besoin en physique, aussi nous devrions prendre du recul par rapport au concept de dimensions dans la physique du futur.

Le présent est surdéterminé. Comme le dit Guillemant, il est déterminé par le passé et il est déterminé par le futur.

Et finalement, la conscience engendre notre impression de l’espace et du temps, c’est elle l’espace et le temps. Il s’agit de conscience au travers d’associations faites dans ce monde d’informations et créant l’illusion de l’espace et du temps.

Alors la proposition que je fais est de laisser les physiciens  continuer de faire de la physique de l’énergie, ils font ça très bien, ils trouveront éventuellement un moyen de réconcilier la relativité et la mécanique quantique. Continuons à chercher la sœur manquante»………

Extrait de conférence de Jacques Vallée sur la physique de l'information.

 

 

Voici deux vidéos d'une conférence que Jacques Vallée a donné à Bruxelles le 22 novembre 2011: